Lire un spectacle de conte

Je ressens le besoin de définir et de comprendre de quoi est constitué un spectacle de conte. Il s’agit pour moi d’analyser pour être plus consciente et donc plus libre.
J’utilise cette grille à la fois quand je réalise une critique de spectacle, quand je travaille avec des élèves en atelier.

Le conteur en scène : quel style ?

Relations : à lui-même, au public, aux images du récit, quelle circulation ?
Degré d’engagement et de sincérité de l’artiste
Style de la langue
Quel type d’énergie et de présence
Musicalité de la parole et de la voix : hauteur, volume, rythme et place accordée aux silences
Expression du corps et du visage

Le récit

Origine : traditionnelle, contemporaine, création personnelle
Dans le cas d’une création originale quelle place accordée au métaphorique au symbolique et aux motifs de contes traditionnels ou références mythologiques ?
Degré de transformation pour les adaptations ou version
S’agit-il d’un travail de « conteur patrimonial » (ou passeur) qui transmet les contes du répertoire traditionnel sans modifications ni intention esthétique particulières ?
Ou d’un travail de « conteur auteur » qui élabore un œuvre originale, inspirée ou pas de la tradition orale.
Dramaturgie du récit : transitions entre les différents contes ou de l’histoire cadre
Contenu idéologique / propos

Le spectacle

Place des autres disciplines : danse, chant, musique, jeu d’acteur, mise en scène, mime, clown, cuisine, arts martiaux, cirque, conférence, artisanats etc …
Traitement de l’espace et soin accordé à l’espace de narration quand le lieu n’est pas dédié au spectacle
Traitement de la lumière
Traitement du costume
Dramaturgie et rythme du spectacle
Esthétique

Questions générales

Est-ce que l’humeur du conteur suit celle du conte ?
Quelle est l’humeur générale, la couleur de l’artiste, et celle du spectacle ?
Y’a t-il une recherche formelle remarquable dans l’expression ? Si oui laquelle et dans quelle intention ?
Est-ce que ce qui est donné à voir sur le plateau est au service du récit ?
Quelle adéquation entre le fond ; le récit, et la forme ; le style oral, plus les éventuels ajouts d’autres disciplines ?
Ma mémoire a-elle retenue les images du conteur en scène ou celles générée par le récit ?
Quelle circulation pour l’auditeur entre ces deux réalités au cours de la narration ?
Quelle est la nature de l’émotion provoquée par ce spectacle ? Esthétique, intellectuelle, spirituelle, pulsionnelle ?
Y a t-il adéquation entre la tranche d’âge indiquée sur les supports de communication, et le contenu du spectacle ?

 

Karine Mazel-Noury
Pour tout commentaire sur cet article contactez karine