Création 2015 – LE CHANT DES COQUELICOTS

De et par Karine Mazel-Noury et Pierre Deschamps
A à Paris jusqu’au 18 avril tous les lundis
à 19h30 au théâtre des Déchargeurs  (M° Châtelet)
.
Retrouvez les informations sur le site de la mission du centenaire

Vous pouvez visualiser un extrait vidéo 

Découvrez l’article du Monde.fr et le livre d’Or :

Le chant des coquelicots

Séparés par la guerre, Jeanne et François vont vivre l’attente, l’angoisse, les espoirs déçus puis se retrouver. Au fil des épreuves, leur amour devient une nécessité, une question de survie pour rester humains en temps d’inhumanité. Ils ont dans leur simplicité, la puissance et la grâce des héros de légende. Ils sont de ceux qui ne renoncent pas. Les conteurs Pierre Deschamps et Karine Mazel­Noury nous entraînent de la grande à la petite histoire grâce à un théâtre chorégraphié qui sublime les mots pour un spectacle délicat et poétique.

L’écriture du texte conjugue des fragments de lettres, des rêves, des pensées, des extraits mythologiques ou de contes anciens. Le spectacle est doux et poétique. Il constitue un joli conte en hommage à la paix. Télérama

Exceptionnelle inventivité. Considérable travail de collecte de témoignages. Une histoire simple, et en apparence banale, mais qui peut toucher chacun(e) d’entre nous par sa portée universelle et son message d’espoir.LeMonde.fr

Un doux moment de théâtre, justesse des émotions et du jeu des acteurs.AuBalcon.fr

Excellents conteurs, les deux comédiens nous captivent et nous embarquent dans une épopée superbe. Riche moment d’histoire, sourire aux lèvres et des images plein les yeux, quelle très jolie balade théâtrale. Blog Spectatif

Spectacle singulier en quête d’un public curieux qui se situe aux antipodes de la création contemporaine mainstream. Froogydelight.com

Le texte et le récit
Le récit est issu d’interviews, de récits anciens, de films documentaires et de fiction autour de la guerre en général, et celle de 1914-1918 en particulier. Il est intime et historique quand il décrit la vie quotidienne du couple, mythologique quand il emprunte à la figure d’Antigone ou d’Ulysse, et fantastique quand des motifs de contes apparaissent.
Le texte est élaboré à partir de formulations improvisées au cours des répétitions, grâce à un travail de composition orale, propre aux conteurs, qui inclut à la fois le choix des mots et la manière de les dire. Il en résulte un style évocateur et musical, qui donne à imaginer, à sentir et à ressentir.

Le chant des coquelicots

L’esthétique
Une esthétique épurée qui laisse toute sa place à l’imagination du spectateur.
Nous avons fait le pari de conjuguer la parole et la danse; deux expressions aussi puissantes dans leur pouvoir d’évocation.
La danse est une sensation qui s’adresse au corps du spectateur, l’enlace et le touche. Le déplacement d’un corps sculpte l’espace et le met en mouvement. Les mots donnent à imaginer, à penser et à comprendre. La parole les associe dans une musique orchestrée par le souffle et la voix, une danse qui engage le corps tout entier pour dire.
Nous avons abordé la danse comme une dilatation, un contre point ou un prolongement de la parole. Ce tissage fait apparaître des images subliminales qui se superposent et s’enrichissent.
Comme s’il s’agissait des différentes voix d’un même chant, paroles et danse s’harmonisent et se fondent pour créer un tout dans lequel chacune résonne. Nous créons ainsi un langage singulier et dynamique au service d’un récit.
Notre désir est de faire vivre au spectateur une expérience à la fois sensorielle, émotionnelle, et intellectuelle.

Coproductions et soutiens

La Compagnie Les Mots Tissés est soutenue par la Ville de Conflans Sainte Honorine (78).
La Compagnie de la Grande Ourse est conventionnée par la Région Limousin et reçoit son soutien dans le cadre des emplois associatifs. Elle est subventionnée par le Conseil Départemental de la Corrèze et la Ville de Brive-la-Gaillarde (19).
Ce spectacle est coproduit par La Mégisserie – scène conventionnée (87), l’Union Régionale des Foyers ruraux de Poitou-Charentes (79), la Ville de Brive (19). Avec le soutien du Festival Conte en Oléron(17) et de l’association New Danse Studio à Brive (19).

Entreprises :
AP sécurité, St Germain En laye (78)
Le Clos des Nines, Fabrègue (34)
PO Céram, Perpignan (66)

Le Chant des Coquelicots est labellisé par La Mission du centenaire de la Première Guerre Mondiale.